La dérive des continents, un défi pour le véhicule autonome

7 centimètres ça n’a l’air de rien.

C’est la distance que parcourt chaque année le continent australien. Mais à force de se déplacer, un décalage d’1,50 mètre s’est créé entre ses coordonnées GPS et son emplacement réel.

A l’heure du véhicule autonome, cette situation n’est pas sans poser de nombreux problèmes, révèle un article d’IFL science.

 

via eReputation-Reseaux sociaux | Scoop.it http://ift.tt/2axfvZm